Chauny : Le nouvel eldorado des primo-accédants

Publié le 27 Juillet 2016

Partager :
Chauny : Le nouvel eldorado des primo-accédants

À égale distance de Soissons, Laon et Saint-Quentin, Chauny est le coeur de l'Aisne. Un coeur alimenté par des veines routières et ferroviaires (Paris/Maubeuge) qui permettent à ses quelque 12 000 habitants de se déplacer facilement vers les lieux de travail, de commerces ou de loisirs. Paris est, en effet, à moins d'une heure et vingt minutes.

La proximité de la capitale est une des raisons qui expliquent la reprise. L'économie affiche maintenant un bon teint et le marché immobilier a repris un pouls stable et rassurant. Les acquéreurs ont profité des prix bas pour réaliser d'excellentes affaires. Ils ont, ainsi, baissé d'un quart en cinq ans. Une aubaine surtout pour les primo accédants.

Quelques exemples. Une maison de village en brique, dans la tradition chaunoise, s'acquiert pour 70 000 euros, comptez 15 000 à 30 000 euros de plus, selon la surface, pour une version entièrement rénovée. Une maison mitoyenne de 4 pièces de 80 m² avec jardin se vend autour de 70 000 euros. Une maison de 5 pièces de 130 m², avec parking et un joli jardin est à vendre à moins de 150 000 euros.

Les amateurs de produits neufs peuvent faire jouer les prix sur le foncier. Ils devront compter sur un budget de plus de 160 000 euros pour un terrain de 1 000 m² avec une maison classique dotée de 3 chambres, pour une version contemporaine, plus design et qui se revendra mieux, il faut ajouter 20 000 euros. En s'éloignant un peu, les prix sont encore plus intéressants, mais c'est aussi choisir de devoir prendre plus souvent la voiture. Car dans la petite ville, les commerces de proximité permettent de tout faire à pied, y compris d'aller à l'école primaire ou au lycée.

Partager :